Les arrêts cruciaux sur penalty

Onze mètres. C’est la distance qui sépare le ballon de la ligne des buts quand un arbitre décerne un penalty. Si le tir est parfait, comme l’a démontré par Ken Bray, physicien à l’Université de Bath, le gardien n’a pratiquement aucune chance de réaliser l’arrêt. Mais la pression, l’environnement, l’enjeu et la situation de match ont un grand effet sur la performance du tireur. Et parfois, le gardien démontre tout simplement l’ampleur de son talent. Dans la foulée des récentes prouesses d’Evan Bush, Impact Média propose un top 10 des penalties arrêtés.


Cliquez ici pour la suite