Prise de conscience

SAN JOSE | Ce n’est sue le premier match de la saison et déjà on parle de prise de conscience dans le vestiaire de l’Impact.

«On a été deuxièmes sur le ballon toute la journée. Ils ont été plus physiques que nous et on ne s’est pas ajustés», a reconnu Patrice Bernier.

Cliquez ici pour continuer