Et si l’homme fort de 2017, c’était Patrice Bernier?

«Wow!»

C’est une interjection qui ponctue souvent les performances d’Ignacio Piatti à Montréal. On a peut-être moins l’habitude de la réserver à Patrice Bernier, et pourtant, il n’y avait pas grand-chose d’autre à dire après sa prestation contre New York City.

Mais la performance de maestro du Brossardois est-elle surprenante pour autant?

Cliquez ici pour continuer