L’Impact est capable du meilleur comme du pire dans un même match

Après sept rencontres en 2017, l’Impact reste un mystère avec ses matchs séparés en deux demies complètement différentes.

À l’inverse des Canadiens qui commencent en force pour tranquillement s’éteindre, la troupe de Mauro Biello connaît des débuts timides pour rebondir dans les 45 dernières minutes.

Cliquez ici pour continuer