Dzemaili, un autre coup de circuit de l’état-major de l’Impact?

MONTRÉAL – Si le passé est garant de l’avenir, il faut s’attendre à ce que l’injection de Blerim Dzemaili à l’effectif de l’Impact exerce plus tôt que tard une forte influence positive sur les résultats de l’équipe.

L’Impact n’a pas toujours été un modèle de constance et de saine gestion depuis son entrée en MLS, mais il faut donner à l’organisation le mérite qui lui revient : elle n’a pas souvent manqué son coup dans le recrutement de ses joueurs désignés.

Cliquez ici pour continuer

« Dzemaili serait ici même si nous étions premiers » – Joey Saputo

Le président de l’Impact de Montréal, Joey Saputo, et le directeur technique Adam Braz ont réfuté l’idée selon laquelle le transfert de Blerim Dzemaili a été précipité par le début de saison difficile de l’équipe.

LA PRESSE CANADIENNE

À l’origine, Dzemaili devait débarquer à Montréal en juillet. L’équipe a finalement officialisé son arrivée avec l’Impact près de deux mois plus tôt, mardi.

Cliquez ici pour continuer

Laurent Ciman plaide un ajustement des attentes

MONTRÉAL – La plupart du temps couvert de fleurs, Laurent Ciman n’avait pratiquement jamais eu à se méfier du pot depuis son arrivée à Montréal. Mais au cours des dernières semaines, le pilier défensif de l’Impact a essuyé de rares critiques.

Sur différentes tribunes, le défenseur belge a été l’un des joueurs les plus pointés du doigt pour les insuccès répétés de l’Impact. 

Cliquez ici pour continuer

Arrivé à Montréal mardi, Blerim Dzemaili veut jouer rapidement

Un nouveau joueur désigné est dans le giron de l’Impact. Blerim Dzemaili a fait son arrivée à Montréal mardi midi et il était dans une forme resplendissante, se disant prêt à jouer dès samedi.

«Je crois que si tout va bien à l’entraînement demain [aujourd’hui], je peux jouer le 13 mai», a-t-il insisté lors d’un point de presse tenu à l’Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.

Cliquez ici pour continuer

L’arrivée de Blerim Dzemaili amènera-t-elle un changement de schéma chez l’Impact?

À la fin de la saison dernière, pendant les ­séries éliminatoires, ­l’Impact avait eu du succès dans un schéma 4-3-3 et ça tombe bien, c’est le type de formation qu’affectionne Blerim Dzemaili.

Depuis le début de la saison 2017, Mauro Biello a surtout proposé un 4-2-3-1, une formation un peu plus conservatrice en attaque.

Cliquez ici pour continuer