La profondeur de l’Impact sera mise à l’épreuve

Habituellement, il y a moins de joueurs sur le terrain lors du premier entraînement suivant un match. Lundi, ils n’étaient qu’une poignée à travailler sous une pluie parfois forte.

«Il y en a la moitié qui sont à la récup et la moitié qui sont partis en équipes nationales», a expliqué Mauro Biello


Cliquez ici pour continuer