Je rentre à Montréal 

Si demain matin un jeune de 14 ans vient me voir pour me demander s’il devrait faire comme moi et saisir la chance de partir quelques mois, voire quelques années, en Europe, je n’hésiterai pas une seule seconde.

Cliquez ici pour la suite