L’affaire Ciman: «j’aimais l’Impact»

C’est simple. J’étais un amoureux de l’Impact et de ses gens. Pour diverses raisons, je n’assistais pas souvent à leurs matchs au Stade Saputo mais je les ai suivis jusqu’au Mexique dans leurs plus belles aventures.

Cliquez ici pour la suite